(n)A

Public space work, in progress
Place : Nantes<>Saint Nazaire Estuary
Thanks to : Marina Pirot & (n), Jean-François Leroy, Théophile Leroy, PCP/Pôle de Création Partagée à Saint Nazaire, Jean-François Rolez & SNhack, ALOTOF (yoyo, Nadine, Okno)

 

(n)A(n)A_3

nA-1-w

(n)A-3

 

 

 

 

 

 

 Le (n)A, nomadic Atelier, comme structure légère équipée de différents modules, associe différents temps : moment de recherche et création, partage avec le public (temps de présentation et workshop) et la vie de tous les jours.
Le (n)A créé du lien et de l’interaction, favorise l’activation de différentes recherches artistiques partagées et combinées. Le (n)A est un atelier nomade fabriqué à partir d’une ancienne cabane de chantier de travaux publics, une unité mobile autonôme destinée à des courts séjours de travail. Espace de rangement pour petit outillage, matériel multi-médias, électronique, documentation et matériaux divers, il peut servir plus ponctuellement de support (camp de base) pour des présentations et des ateliers publics (ex : workshops avec les écoles d’art et lieux partenaires) organisés en extérieur. L’atelier comporte les commodités de base et principalement des rangements et espaces de travail modulables (tables, établis…), multitudes de boîtes repertoriées.
Le (n)A est économe en énergie et est capable d’offrir le confort nécessaire à un travail d’écriture, de conception et de réalisation. Projet expérimental, le (n)A est implanté temporairement sur des espaces vacants (vides urbains, interstices au sein de programmes d’urbanismes) et explore l’alliance entre le nomadisme, les mutations sociales, culturelles et écologiques de nos villes et campagnes. Lieu de recherche, de pratique et de création artistique, c’est également un lieu d’interaction, d’échange et d’expérimentation avec le contexte et les paysages où il est implanté temporairement.
Le (n)A est réalisé sur la base d’une structure existente, une ancienne remorque/roulotte de chantier de 2500kg reconvertie en atelier grâce aux conseils de l’agence Adhoc architecture et autres ressources locales (ex : Stations Services pour des matériaux recyclés).
La remorque que constitue le (n)A est équipée actuellement d’une cuisine, d’un frigo, d’un vestiaire, d’une salle de travail, de chauffage et éclairage au gaz et de différents systèmes de raccordement aux réseaux (eau et éléctricité). L’ensemble fait 8m de long avec la flèche et 3m de hauteur. Le (n)A peut se déplacer occasionnellement avec un véhicule adapté (ex : camion benne de location).
L’aménagement du (n)A suit un principe constructif évolutif basé sur le ré-emploi de matériaux et sur l’auto-construction (démarche open source), de façon à s’adapter facilement aux différents usages (lieu de travail, de diffusion, de documentation et de vie…) ainsi qu’aux divers lieux d’accueil.

Ce programme répond à plusieurs objectifs :

  • Combler et répondre au manque patent d’ateliers d’artistes (sur le département) en inventant des alternatives,

  • Prolonger cette problématique par une initiative concrète et pragmatique de développement d’ateliers d’artistes en auto-construction partielle, légers et nomades,

  • Imaginer comment ce qui paraît isolé (l’atelier d’un ou d’une artiste) devient un espace connectable et circulant sur un territoire, et permet ainsi de créer d’autres réseaux de connexion et de circulation dans l’espace social,

  • Ouvrir pour la communauté artistique un programme perspectif, qui lui permet de se connecter avec une politique de la ville concernant les espaces « entre-deux » (entre arrêt d’une activité et nouveau projet immobilier), ainsi des terrains délaissés ou laissés vacants avant montage immobilier pourraient servir d’accueil à un atelier modulaire et mobile.