Dérives/Ontdubbeling

Exhibition with Virginie Bailly
Place : Rezé (F)
Thanks to : Marina Pirot ON-TIME

derives_2g derives_2

Deux artistes invités par ON TIME, Virginie BAILLY et Dominique LEROY ont collaboré pour l’installation : DÉRIVES – ONTDUBBELING. Dérives, entre-deux rives, entre-deux artistes- Ontdubbeling, dédoublement, perception dédoublée-
Un point de vue précis pour un dédoublement, un alibi…Virginie Bailly propose une architecture éphémère en structure d’échafaudages et bois, grande cabane sur pilotis, dans la série de ses kijk boxes, ses « boîtes à point de vue » qui interpellent par leur incongruité dans le paysage. Chantier, travaux en cours ? Une fois entrés dans l’imposante construction, on est invité à l’exploration ténue d’un point de vue inattendu ; une petite fenêtre trouée dans la box : on perçoit ici les soubassements de la rive de Nantes, les structures soutenant l’autre rive de la Loire. Une abstraction qui rappelle à Virginie le motif du châssis du peintre, de la fenêtre, trouée de vision des premières perspectives picturales. La boîte-architecture invite aussi à une écoute singulière par l’intégration d’un dispositif de diffusion sonore de Dominique Leroy. Des systèmes de flûtes et d’instruments immergés dans la Loire transmettent des sons subaquatiques en temps réel dans la box. Évoquant des percussions quasi tribales, des respirations presque humaines, les instruments créés jouent avec la dynamique du fleuve. La camera obscura s’anime, le son en prolonge les limites du cadre de vision. Il redouble la captation de l’impermanence des phénomènes. La structure de nature étrangère ajoute au paysage -au réel- non un supplément mais un « écart », un temps entre parenthèses pour en extraire une abstraction, au bord de la fiction. L’expérience est unique car la box se pratique seul et autant la lumière que les sons -ainsi que leur interaction- se modifient sans cesse. Comme un dédoublement du réel, une abstraction d’un paysage qui rend la rive de Nantes presque en lévitation, une respiration des soubassements auxquels on ne prête guère attention, la box nous immerge dans une expérience perceptive.